Skip to main content

Respect du Plan partiel d'affectation

Les opposants ont relevé que l'installation du mât supportant les 6 antennes de téléphonie et les 2 antennes à faisceau hertzien sur la toiture de l'Hôtel du Cèdre ne respectait pas le règlement du PPA Avenue de la Gare (art. 5 Hauteur et Art. 10 Architecture), car celui-ci dépassait de 7.75 m la hauteur maximum autorisée. La pose de garde-corps et d'échelle à crinoline dénature d'autre part l'unité architecturale de l'ensemble du bâtiment. Il est d'autre part évident qu'une antenne de communication présente nécessairement un aspect déplaisant.

Réponse de la Municipalité de Bex

La Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal vaudois a déjà plusieurs fois confirmé que les disposition sur les hauteurs des bâtiments et les distances limites ne sont pas applicables aux antennes de téléphonie mobile, car ces règles ne concernent que de véritables bâtiments, ce que ne sont précisément pas ces antennes.

Voir à ce sujet l'Arrêt du 15 octobre 2012... favorable à feu ORANGE COMMUNICATIONS SA.